De l’huile de friture comme essence pour faire rouler nos voitures

De l’huile de friture comme essence pour faire rouler nos voitures

De l’essence, avec l’huile de friture des restaurants.

Les huiles de fritures peuvent en effet être transformées en biocarburant. Et oui! Les frites sont tout à fait capables d’être utilisées pour faire rouler nos voitures.

Chaque matin, les collecteurs de Valoléique partent faire la tournée des restaurateurs. Pour les restaurateurs, c’est énormément de travail en moins, à devoir transporter et gérer le recyclage par leurs propres moyens. La collecte et le recyclage des huiles de friture et des huiles alimentaires usagées (HAU) leurs sont donc bien utiles.

Les restaurateurs ont compris l’intérêt d’utiliser les services proposés par Valoléique pour le recyclage de leurs huiles. Non seulement les professionnels de la restauration suivent la réglementation en vigueur qui leur interdit de déverser leurs huiles usagées au caniveau et contribuent au respect de l’Environnement, mais ils favorisent aussi la réutilisation de déchets.

Ces huiles sont nettoyées, traitées et transformées localement. Elles sont valorisables par transformation en un produit à usage énergétique type biodiesel. Aujourd’hui la loi autorise d’incorporer 30% de biodiesel dans une flotte professionnelle. Seuls 20% des 150 000 tonnes d’huiles de fritures consommées sont recyclées, et une petite partie seulement sert à rouler.

Valoléique propose aux restaurants pour qui la démarche de recyclage n’est pas simple le service de collecte huiles alimentaires usagées (HAU), huiles de cuisson, huiles de friture le mieux adapté aux contraintes de leur métier.

Contactez-nous

Votre panier est vide.